mardi 17 novembre 2015

Comment choisir un bon lien sortant qui crache et qui dépote en seulement 4 étapes pour votre contenu marketing ? C'est par ici...

Certains s'amuseront encore peut-être à semer le trouble concernant cette pratique, alors que personnellement, j'ai décidé de vous aiguiller pour vous aider à choisir un bon lien sortant qui cartonne sa race et ce, quel que soit votre objectif (à part vous planter bien sûr).

Oui, effectivement, je ne vais pas perdre mon temps à essayer de vous convaincre qu'une telle pratique soit utile ou pas, encore faut-il que ce qui vous serve de tête soit un tantinet logique au fin du fond et que vous puissiez admettre que la partie ne fait jamais le tout, bien que le tout soit en partie attaché à votre parti pris, vous m'avez suivi ?

Ce n'est pas grave, moi non plus je n'ai rien compris à ce que je viens d'écrire !
Bon, bref, continuons...



Nous y voici donc : le lien sortant est une superbe technique de référencement qui va vous permettre de tout simplement appuyer votre propos. Ce qui va sans dire, c'est le côté naturel et légitime de la chose. Vous ne pourrez pas abuser de cette technique, est-il d'ailleurs utile de rappeler que l'excès en référencement n'aboutit à rien ? non, je ne pense pas...

1) Prendre la décision...

Quand je souhaite appuyer mon propos de manière logique et légitime, je décide de créer un lien sortant dans mon texte, mon article, ce que vous voulez...

Maintenant, il est toujours utile de se pencher sur la réel légitimité de la création de ce lien. Est-ce vraiment utile ? Et pour qui ? Est-ce que tout le monde (ou une grosse majorité) peut y trouver un intérêt ? C'est le genre de questions qu'on peut se poser pour prendre la décision de créer un lien sortant ou non.


2) Choisir son lien, première étape...

Une fois qu'on a pris la décision de créer son lien, il faut tout naturellement choisir une page cible. Comment je choisis ma page cible ? Tout simplement en allant chercher sur Google (ou un autre moteur, évitons toute forme de prosélytisme), des résultats qui correspondent au mot clé de votre lien (ou le thème ciblé).

Ce qui a de vraiment bien, c'est que pour le coup, vous aurez forcément le choix et ne taperez pas systématiquement sur les mêmes liens que tout le monde, à savoir Wikipédia et j'en passe. Remarquez que si vous faîtes comme tout le monde, vous n'allez pas pouvoir vous démarquer vis-à-vis des autres sur Google, hé ouais ! Vous ne le saviez pas ? ohhh, vraiment, je croyais pourtant...


3) Choisir son lien, deuxième étape...

En second lieu, il vous reste donc à choisir le lien que vous allez insérer dans votre article. Comment choisir ce lien dans vos résultats de recherche ? Le plus simple, c'est vraiment de faire au feeling, mettez donc ce que vous préférerez.

Car en même temps, pour copier le lien, vous devez cliquer et si vous cliquez, vous prendrez forcément la peine de regarder ce qu'il s'y passe le temps de deux secondes. Or, si le contenu du lien ne vous plaît pas, je vous mets au défi de ne pas aller voir ailleurs et quand même mettre ce lien pourri. "Alors Mme Mr Seo ? Des volontaires pour choisir un bon lien sortant bien pourave pour votre article super la classe ?" (Non non rendors toi Fabrice, chut stp...)


4) Les attributs du lien...

Bon, ce qu'il nous reste à faire désormais, c'est régler les quelques détails techniques pour optimiser techniquement ce lien. D'abord, vous devez donner un attribut d'ouverture de fenêtre dans un nouvel onglet (à l'aide du code suivant - target="_blank" - dans le code HTML du lien).

Je crois que personne n'aime vraiment perdre de visiteur, surtout dans ce genre de situation. Avec votre blog (ou site) encore ouvert dans l'onglet d'à côté, vous avez encore une chance de charger quelques pages supplémentaires plutôt que faire disparaître votre site aux oubliettes de la flèche vers la gauche de votre navigateur :)

Vous pourrez aussi ajouter un attribut "title" dans le code HTML du lien. À noter que le contenu de cet attribut titre est aussi pratique pour votre référencement que pour le référencement du site cible.

Faîtes attention à bien rédiger un texte cohérent, et non une suite incompréhensible de mots clés, tout en faisant attention à optimiser à la fois pour votre page sur votre mot clé, mais aussi le site cible pour son mot clé. En général, ils sont proches, donc ce n'est pas compliqué. Mais pour être franc, personnellement, je ne code jamais cet attribut, du moins plus du tout, depuis très longtemps...



Conclusion...
Ça y est ! Vous savez tout sur la création de liens sortants pour le référencement de site et le contenu marketing et vous êtes donc prêt(e)s à arracher le slip de tante Rose avec ça (ou tonton Roger pour les filles) :)

Après, si je peux vous donner un dernier conseil, évitez de surcharger votre page avec des liens sortants, car il faut savoir en même temps, que les liens internes se doivent d'être plus importants pour maintenir un équilibre global cohérent en ce qui concerne le link juice (jus de lien) du site ou du blog.

Suite à la rédaction de cette méthodologie, je vais bientôt vous préparer une autre méthodologie pour écrire un article rapidement, de la même manière, étape pas étape, vous verrez, ce sera enfantin et amusant, comme toujours (?) :)

Pour pouvoir lire ce prochain article ou tout simplement plus d'infos et d'actus sur le référencement et le contenu marketing et le social media, vous pouvez me rejoindre sur les réseaux sociaux :

    


Ou vous inscrire à la Mailing Liste depuis ce site :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire